Clap de fin…

Un an s’est écoulé depuis mon dernier article…
Une grande perte de rythme de lecture, perte d’envie…
Je viens de lire un livre dans son intégralité, et en le refermant, j’ai pris la décision de fermer mon blog aussi… je voulais l’effacer, mais je vais simplement le clore, par cet ultime article.
Ce fut un plaisir, je désire maintenant que la lecture en redevienne un… sans obligation aucune….
Merci à ceux qui m’ont suivi… et beaucoup apporté…
Au plaisir de se relire ailleurs…. si vous le désirez….

Rideau………..

C-est-la-fin

La femme parfaite est une connasse – Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard

illu

4ème de couverture
Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.

* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

Mon avis
Un livre qui n’est pas un roman, mais un guide, humoristique, sur la femme parfaite, que nous ne sommes pas.

Difficile d’en parler, de raconter vu qu’il est composé d’anecdotes, mais on ne peut que le conseiller par ces temps maussades. 

Drôle, piquant, et finalement si réel par moment, ces deux auteurs ont su rendre ces quelques pages pétillantes.

Un peu petit, on arrive trop rapidement à la fin de celui-ci. Mais, il n’y a rien à en redire.

Un livre que j’ai adoré, dans une période où il m’est difficile de lire. 

10 bonnes raisons d’être célibataire – Lindsey Kelk

10 bonnes raisons

4ème de couverture
Un de perdu, dix de retrouvés !
Depuis que Simon m’a larguée, rien ne va plus. Moi, Rachel Summers, je suis de nouveau célibataire – ce qui ne m’était pas arrivé depuis belle lurette. La déprime, quoi. Heureusement, après une bonne cuite, Emelie et Matthew, mes deux meilleurs amis, ont concocté pour moi une liste sur-mesure : celle qui me fera découvrir les joies du célibat.
Sur les murs de mon appartement, j’ai écrit : « Simon est un connard ». C’est un bon début. Il me reste quinze jours pour changer de look, partir à l’étranger, me faire tatouer, enfreindre la loi et dégoter l’homme de ma vie. Alors, pari tenu ?

Mon avis
Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions Milady, qui m’ont permis de découvrir ce roman via l’opération Masse Critique de Babelio. 

Que dire ? Et bien, un seul mot: Wahou ! C’est ce livre qui signe mon retour à la lecture. Et d’une manière plus qu’impressionnante. 

Revenons rapidement sur les faits. Un choix de livre, ce titre accrocheur pour moi et je tente. De toute manière, cela ne pouvait marcher. Et pourtant, le jour même, on me le confirme, je recevrai « 10 bonnes raisons d’être célibataire ». Qu’à cela ne tienne, je le lirai. 

Quelques jours plus tard, il arrive. Je l’ouvre, tente une vingtaine de pages, sans succès. Il faut savoir, que la panne livresque dure depuis l’été dernier et qu’à cela se sont ajoutés quelques soucis personnels, un peu comme l’héroïne d’ailleurs. Donc, je l’ai reposé et il y a deux jours, une envie de lire arrive. Pas envie de la retenir, j’empoigne le roman et là, j’accroche, de suite et je le dévore en deux jours, où plutôt deux soirées. La panne est terminée, l’envie retrouvée et ce livre adoré. 

Une histoire toute simple mais qui fonctionne. Un couple qui se sépare, retour du célibat, panique ou bénédiction ? En s’attaquant à ce roman tout frais, on y trouve la réponse et on sourit, et on rit, exactement ce qu’il me fallait. 

Rachel, notre personnage principale, est attachante, parce que tout simplement, on peut facilement s’identifier à elle, ce que j’ai fait. 

Rupture douloureuse, elle la vit de plein fouet ! Entourée de ses deux meilleures amis: Emelie, la célibataire libérée et Matthew, gay et riche, elle va reprendre vie.  On détestera Simon, s’attachera brièvement à Ethan et détestera probablement un peu Dan. Mais forcément, on rigolera et même à haute voix.

Une liste ? 10 défis ? Pourquoi pas. Et nous voici partis dans un roman rocambolesque où chacun de nous pourra à un moment où l’autre se reconnaître. Des aventures un peu folles, un peu tirées par les cheveux parfois, mais qu’à cela ne tienne. 

Amitié, amour, haine, larmes, fêtes, gueules de bois, tous les ingrédients pour que cela prenne sont réunis et c’est très réussi. Je ne vais ici volontairement pas citer les points de la liste, cela retirant au lecteur la délectation des aventures de Rachel. 

En couple et heureuse ou fraîchement séparée, ce livre est pour vous. Il est pour nous toutes. Peut-être un peu moins adressées à la gente masculine néanmoins. On y trouve le souffle de vie, l’oxygène qui fait que les yeux pétillent. C’est truculent à souhait. Il faut s’y jeter. 

Je me suis attachée à Rachel, je me suis plusieurs fois retrouvée en elle, raison sans doute pour laquelle j’ai tant aimé ce livre. 

349 pages de ptits bonheurs bruts, 349 pages qui font vraiment penser qu’il y a une vie après une rupture destructrice. Un livre que j’ai adoré, sans néanmoins en faire un coup de coeur. 

Le Journal d’Aurélie Laflamme, Tome 1 : Extraterrestre… Ou presque ! – India Desjardins

4ème de couverture
À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent aucune affinité avec personne. Depuis le décès de son père, sa mère est un vrai zombie, mais la voilà soudainement qui revit (et qui va même jusqu’à porter des dessous affriolants!). Pourrait-il y avoir un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école? (ou-ach!) Quant à sa meilleure amie, Kat, l’amour lui ramollit complètement le cerveau. Pas question de s’y laisser prendre, elle aussi! Mais personne n’est à l’abri d’un coup de foudre…
Et au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une choses, trouver sa place dans l’univers.

Mon avis
Voici un livre tout frais, tout gai, amusant et relaxant. J’avais besoin de cela, Aurélie l’a fait. 

Toujours dans une période un petit peu morne, je cherchais un livre me permettant de m’évader. Aurélie Laflamme faisant l’unanimité auprès des copinautes, je ne me suis dit qu’il s’agirait probablement d’une valeur  sure et en ai donc fait l’acquisition. 

Au début de ma lecture, distrayante à souhait, j’ai tout d’abord été un peu déçue, m’interrogeant sur le pourquoi du comment d’un tel succès. Mais au final, je pense que c’est uniquement parce que j’en attendais un peu trop en ouvrant cet ouvrage. 

L’histoire est certes très jeunesse mais tient complètement la route. J’ai souri et même ri à certains moments. L’auteur manie humour et drame parfaitement et on se retrouve aisément dans la peau de l’ado qui écrit. C’est vraiment une vague de fraîcheur et de bonheur que ce livre, un moment de détente hors de tout et hors du temps. 

Contre toute attente, je pense que je lirai la suite, car après avoir grogné un peu en début de lecture, j’ai fini par adoré Aurélie, jeune mais pas gnangnan pour un sou. 
 

 

 

 

Apocalipstick – Charlotte Marin

4ème de couverture
Qui est cette blonde entortillée dans un drap qui s’apprête à s’enfuir par la fenêtre ? Nom : Charlotte Malère. Age : Trente ans, tendance trentenaire à vif. Profession : Critique de cinéma. Signe particulier : Lui arrive toujours l’impensable. Charlotte se réveille seule et menottée au lit de son amant, le célèbre réalisateur Richard Bouvier. Pour éviter de prendre le petit déjeuner avec l’épouse en titre, elle se détache, saute dans la rue et s’engouffre nue dans la voiture d’un inconnu. Elle lui pique sa veste et détale… sans se douter que, cinq heures plus tard, ils se retrouveront face à face, à chanter en choeur dans une kermesse d’école. Les premières notes d’une nouvelle histoire d’amour ? Eternelle optimiste, excessive et passionnée. Charlotte. c’est un grain de folie qui débarque dans votre vie pour vous surprendre, vous émouvoir et qui. forcément, vous ressemble. 

Mon avis
Etant dans une zone de turbulences personnelles, j’ai cherché un livre qui pourrait me faire rire. Avec Apocalipstick, j’ai tapé pile dans le mille, vu que je l’ai lu en une journée et que mes zygomatiques ont été mis à l’épreuve. 

Charlotte est impressionnante dans son attitude, drôle à souhait, torturée par l’amour qu’elle porte à un homme marié, réalisateur d’un film qui la fera réagir. 

Tout au long de ce livre, on vit sa torture sentimentale vis à vis de Richard dont elle est folle, qui lui promet la vie de couple sitôt son film produit. Elle découvrira à ce moment-là quelques surprises, qui ne sont pas désopilantes mais attristantes. 

J’ai ri de sa rencontre avec Martin, de la description de celle-ci, de la suite que l’auteure a dans les idées pour nous emmener dans cette histoire rigolote et légère. 

La répartie des personnage est splendide, les idées sont bonnes et les personnages nous font naviguer tout au long des pages pour finir sur une note vraiment agréable. 

Cette chronique me semble un peu décousue et légère mais difficile de ne pas raconter l’histoire en en disant plus. 

Un livre à mettre dans toutes les petites mains tristes ou sous tous les yeux avides d’humour. Le plus drôle que j’ai lu depuis Les petits secrets d’Emma. 

J’ai adoré cette lecture