Ultime confession – Helen Fitzgerald

4ème de couverture
Krissie McDonald est assistante sociale-agent de probation en milieu carcéral. Elle est chargée de rédiger un rapport sur Jeremy Bagshaw, qui est soupçonné d’avoir tué une femme. Grand, beau, gentil, issu d’un milieu bourgeois, celui-ci détonne dans la prison où il est incarcéré et endure un véritable calvaire. Krissie est persuadée qu’il est victime d’une erreur judiciaire.

Mon avis
Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement la Team Livraddict ainsi que les Editions « Le Livre de Poche » de m’avoir confié ce partenariat.

Etre choisie pour ce partenariat m’a vraiment fait plaisir étant donné qu’il touchait mes lectures favorites, les thrillers. Je peux dès à prèsent dire qu’il ne m’a pas laissé de marbre.
De suite, j’ai été prise dans le livre. L’histoire, à mon goût bien organisée, m’a mis l’esprit en ébullition assez rapidement.

Les personnages sont récurrents, mais prennent une place importante dès le départ. Krissie, la narratrice, est une assistante sociale, qui devient rapidement névrosée de par son emploi auquel elle se donne corps et âme. De sa rencontre avec l’un de ses pupilles, elle ne redeviendra plus jamais la même… ou presque.

Jeremy, présumé coupable, est un détenu provisoire attachant, très vite, Krissie perd donc ses repères et prouver son innoncence devient son fer de lance. Mais à quel prix ? Sa vie devient rapidement un enfer, elle en perd totalement le contrôle. Elle devient malgré elle une enquêtrice prête à tout pour sortir Jeremy de son donjon. Quitte à harceler l’entourage de son client, et à négliger le sien.

Mais qui donc peut-être le coupable ? Pour qui Jeremy peut-il bien payer à tort ?
Difficile de dépeindre un tableau complet sans trop en dire. J’en resterai donc là au niveau de l’histoire à proprement dit.

L’écriture, fluide à lire est parfois crue, ce qui sans me choquer, m’a étonné de la part d’une auteure féminine. Des descriptions adéquates qui dépeignent parfaitement les divers tableaux. Les passages s’accélèrent parfois, oscillant entre la vie privée de notre héroïne, les tourments lié à sa profession et les vies des autres personnages.

Narratrice dans une grande partie du livre, des passages sont néanmoins vu sous un tout autre angle, nous permettant de comprendre les tenants et aboutissants de cet écrit, rapide à lire et se finissant rapidement sur une dénouement auquel on ne s’attend pas vraiment, du moins auquel je n’étais pas préparée.

Thriller-découverte que j’ai vraiment aimé lire et découvrir.

La page de l’Editeur: http://www.livredepoche.com/
Publicités

3 réflexions sur “Ultime confession – Helen Fitzgerald

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s