Lady, ma vie de chienne – Melvin Burgess


Lady, ma vie de chienne – Melvin Burgess


4ème de couverture
Sandra est une adolescente anglaise de 17 ans plutôt délurée, avec ses émois, ses désirs et ses problèmes. Elle donne du souci à sa mère, surtout depuis que son père est parti vivre aux Etats-Unis. Un jour, elle se dispute avec un clochard et lui vole sa canette de bière. Ce dernier, fou de rage, l’insulte, la traite de chienne. Et tout à coup, Sandra se métamorphose en chienne ! Celle qui s’appelle désormais Lady se met à explorer sa nouvelle condition : comment se nourrir, où dormir, où aller ? Elle suit ses nouveaux congénères, et mène la vie de chienne errante, une vie qui fonctionne à l’instinct : ses instincts sexuels comme ses instincts de survie.

Mon avis

Franchement, là, j’ai été plus que déçue de ma lecture.

Mais bon, on ne peut pas toujours être enchantée naturellement. Je vais donc tâcher de justifier mon ressenti.

Tout d’abord, et post-lecture, j’ai découvert que ce roman est catalogué « + de 15 ans » et je dirais: encore heureux. Là où je pensais découvrir une multitude d’aventures canines, je me retrouve devant une jeune chienne en chaleur, qui en dehors de la nourriture, ne fonctionne que par ses hormones.

Loin d’avoir un chaste regard, je trouve néanmoins dérangeant que la plus grande partie du livre soit orientée sexualité (adolescente, certes, mais sexualité néanmoins) débridée d’un quadrupède en devenir.

Il y a quelques pages de sentiments, d’explications, de partages avec les humains, mais elles semblent tourner en rond et nous font, à mon avis, passer pour des bourriques.

Néanmoins, je dois nuancer mes propos, car j’ai quand même ri à certains passages et tenu à le finir, parce que, cette jeune fille transformée en chien, on a juste une envie, savoir comment cela va se terminer.

L’écriture est fluide, simple et accessible. Peut-être parfois un peu trop familière à mon goût mais cela n’est pas cela qui m’a dérangé.

Une lecture que je ne saurais conseiller.

Publicités

2 réflexions sur “Lady, ma vie de chienne – Melvin Burgess

  1. Et bien c'est dommage… en lisant la quatrième de couverture, ça avait l'air d'être prometteur. Si en grande partie s'est orientée sexualité c'est sûr que là je passe mon chemin.

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s