Bonjour copain – François Ned

Bonjour copain – François Ned

4ème de couverture
Un fonctionnaire tombe amoureux d’une belle prostituée albanaise. L’administration s’acharne contre lui et cette histoire finira par avoir raison de lui.

Mon avis
Un tout petit roman, arrivé directement dans ma boîte aux lettres de la part de l’auteur, accompagné d’une gentille lettre. J’en profite ici pour le remercier de son envoi rapide de son œuvre littéraire. Merci également à www.les-agents-littéraire.fr.

Je vais essayer ici d’être la plus claire possible étant donné que ce livre m’a laissé plusieurs sentiments, mélangés et mitigés.

Ce document se lit vite, d’une part, en raison de son format, et d’autre part, du fait du nombre de pages et de leur remplissage. Je l’ai lu en une heure, voulant découvrir, sans être interrompue, son contenu.

L’histoire en elle-même tient très bien la route. La prostituée étrangère qui devient la protégée d’un homme seul et à la vie monotone. On y découvre Julien, trentenaire, fonctionnaire, englué dans une vie sans relief. Un parcours professionnel sans faute. Jusqu’à sa rencontre avec Anna, que je ne détaillerai pas ici, faisant perdre au livre sa substance et empêchant aux futurs lecteurs une découverte.

Le déclin du fonctionnaire et ses ennuis judiciaires sont amenés sans tergiversation.

Les personnages sont peu nombreux et aucune confusion n’est possible, l’auteur ayant été très clair dans ses explications.

François Ned ne se perd pas en conjecture, il est direct, tranchant, rapide. La lecture est fluide, parfois tranchée dans le vif, au vu de la construction des phrases.

J’ai apprécié ma lecture, qui pour moi aurait pu (ou aurait dû) être bien plus longue, détaillée. Très concis, l’auteur m’a un peu frustré, je l’avoue. Mais j’apprécie vraiment cette découverte.
 [

Publicités

2 réflexions sur “Bonjour copain – François Ned

  1. Merci pour la découverte…. je trouve la couverture juste parfaite…. j’adore sa sobriété.
    Par contre, à mon avis, je passerai mon tour pour ce roman, à cause de sa brièveté… en effet, de plus en plus souvent, je ressors très frustrée des lectures « courtes » qui suffisent juste à attiser ma curiosité mais ne la rassasient jamais.
    Biz
    Cajou

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s