Delirium – Lauren Oliver

Delirium – Lauren Oliver

 

4ème de couverture
Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

Mon avis
Un livre que j’avais hâte de découvrir, j’ai eu un incommensurable besoin de me le procurer, pour une raison que j’ignore, mais il m’intriguait depuis longtemps. Donc, contrairement à mes habitudes, j’ai décidé d’opter exceptionnellement pour un grand format et je l’ai acquit. Il n’a pas pris la poussière dans ma PAL puisque je l’en ai quasiment instantanément ressorti. Cela c’était pour la petite histoire. Passons, au vif du sujet.

Je dois l’avouer, toute réjouie que j’étais de l’attaquer, j’ai tout d’abord pris peur. En effet, je sortais de bons nombres de lectures très adultes dans leur contenu, et me retrouver projeter dans une lecture jeunesse m’a paru, dans les premières pages, fort gentillet. Mais rapidement, j’ai réussi à me mettre dans l’histoire et à dévorer ce livre qui nous fait vivre des émotions que je pourrais définir de spectaculaires. 

L’histoire en elle-même est pour moi bien construite, plaisante, imaginative. Se projeter dans un monde où l’amour est prohibé, craint, menaçant, m’interpellait. Il ne m’a guère fallu plus de trois jours pour venir au bout des quelques 450 pages de Delirium. 

Lena, jeune fille en fleur fanée dirais-je (parce que une jeune fille en fleur vit, elle, elle vivote), attend impatiemment sa Procédure, visant à la rendre heureuse, sans amour évidement. Je ne avis pas en dire trop, et ne pas spoiler mais que se passe-t-il dans un monde comme celui-ci, il faut bien que notre « héroïne » soit titillée, interloquée, torturée, sinon, on y perdrait de notre intérêt. 

J’ai aimé que l’histoire avance crescendo, qu’on puisse vivre avec nos personnages l’histoire dans ses détails, qu’on puisse avoir envie de crier « ATTENTION » à certains moments parce que la tension monte, qu’on ne s’attendent pas forcément à la fin qui est celle du livre, et qui me laisse personnellement perplexe quand à la suite à paraître. 

Romance, amitié, déchirure, intrigue, complot, tout y est, la recette prend et la saveur est délicieuse. Je me suis par contre interrogée sur le public-cible. Notre jeunesse d’aujourd’hui a-t-elle besoin d’être vaccinée contre l’amour ? J’ai par moment perçu cet écrit comme une mise en garde. 

La présentation des chapitres m’a beaucoup plu, les grands chiffres dans une calligraphique des plus agréables m’a séduite. L’écriture de l’auteur est fluide, agréable et forte. J’ai également été impressionnée de la vitesse que prend l’histoire dans les derniers chapitres, j’en ai eu le souffle coupé. 

Vous l’aurez compris, un livre que j’ai adoré, même si je n’en fais pas un coup de coeur.
  

Publicités

4 réflexions sur “Delirium – Lauren Oliver

  1. Ooooooouuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, j’en avais envie depuis très longtemps mais comme je te fais tout à fait confiance, hop hop hop il intégrera très bientôt ma PAL ! ❤

    Merci pour ton billet et surtout, même si ça peut paraître bizarre, merci de ne pas en avoir fait un coup de coeur, ce qui remet un peu les choses à leur place et permet d'avoir envie de lire un livre sans pour autant risquer la frustration (ce qui est le cas pour tellement de livres qui sont estampillés PARTOUT coups de coeur et dont je ressors souvent avec un goût amer, celui d'avoir été roulée dans la farine)

    J'arrête de m'étaler =D

    A bientôt ^^

    • oui tu me fais confiance, mais ça ne veut pas dire que tu vas forcément aimer….
      n’en déplaise à certains, je suis juste sincère sur mes avis 🙂
      étale toi, c’est toujours très agréable, à bientôt

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s