Morgane Kingsley, tome 01 – Démon intérieur – Jenna Black

Morgane Kingsley, tome 01 – Démon intérieur – Jenna Black

4ème de couverture
Morgane Kingsley est exorciste et, par les temps qui courent, elle ne manque pas de boulot. Normal, son aura peut venir à bout de n’importe quel démon.
Du moins, c’est ce qu’elle croyait: un démon a réussi à la posséder, elle!
Et il est à se damner. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de la beauté du diable… Morgane pourrait bien succomber à la tentation et en oublier son cher et tendre. Sans compter que son invité mystère doit résoudre une guerre de succession démoniaque qui met en péril la survie de l’humanité.
Une mission qu’on ne refuse pas…

Mon avis
J’ai enfin fini ce premier tome, je dis enfin, parce que sincèrement je n’en voyais pas le bout. Pourtant, ce n’est pas un livre compliqué à lire et ses 341 pages ne me faisaient vraiment pas peur. Mais revenons quelques jours en arrière et essayons de comprendre pourquoi je n’ai pas été emballée.

Ce livre, je l’ai acheté sans réfléchir, sur conseil du libraire, qui a osé, oui on peut le dire, osé, comparer Morgane Kingsley à la Confrérie de la dague noire. Cela prouve plusieurs choses: il n’a pas rencontré les Frères (il a admis ne pas les avoir lus), c’est un homme, ses goûts sont particuliers.

Le seul point commun avec la Confrérie était son emplacement dans la librairie, mais sincèrement, je n’en vois pas d’autres.

Les partisans sont des démons et des exorcistes, il a bien sûr un petit ami et un policier, sans qui, la substance du livre s’évaporerait rapidement. On possède, on exorcise, on menace, on nous mène en bateau surtout puisque selon moi, le livre se dénoue et l’action accélère à la page 307, avant cela, il y a du remplissage.

Loin d’être pudibonde, le remplissage sexuel (au propre comme au figuré) est trop présent, les scènes « normales » diront-nous s’enchaînent et sont progressivement remplacées (SPOILER on) par des échanges homosexuels violents et des pratiques SM trop explicitement mises en avant (SPOILER off).

L’intrigue ne m’a pas interpellée plus que cela, l’idée est bonne, mais j’ai eu l’impression longtemps que l’histoire était molle, doucereuse, au-delà bien sûr des échanges physiques qui eux, sont violents (les coups de poing, les tirs de Taser…).

A la décharge de l’auteure, lire Démon intérieur après trois tomes de la Confrérie n’était pas forcément une excellente idée et je dois donc pondérer mon avis qui pourrait être vraiment sévère si l’on ne tient pas compte de ce paramètre.

C’est une lecture distrayante, que j’ai aimé. Néanmoins, je n’ai pas prévu de poursuivre la saga.

Publicités

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s