Eloge de la faiblesse – Alexandre Jollien

Eloge de la faiblesse – Alexandre Jollien

4ème de couverture
Un coup de coeur, une leçon de vie pour tous… Le premier livre d’Alexandre Jollien, auteur du Philosophe nu – 70 000 ex. depuis novembre 2010 –, dans lequel il invite le lecteur à méditer sur les fragilités de la condition humaine et les bonheurs du partage et de l’amitié. Alexandre Jollien est né en 1975 en Valais (Suisse). Après 17 ans passés dans une institution spécialisée pour personnes handicapées (IMC), il suivra une scolarité officielle qui le conduira à des études de philosophie à l’Université de Fribourg. Dans « Eloge de la faiblesse », couronné par l’Académie Française, il consigne sous la forme d’un dialogue socratique les événements qui ont jalonné son existence et en tire mille enseignements. Un entretien, où il est question de la différence et de la « normalité », pétri d’humanisme. Un ouvrage indispensable, qui, par les valeurs qu’il transmet, a un rôle fondamental à jouer auprès d’un très vaste public.

Mon avis
Tout d’abord un grand merci à feu le site Bibliofolie ainsi qu’aux Editions Marabout qui m’ont permis de découvrir ce livre.

J’ai eu très envie de le découvrir, tout d’abord parce que l’auteur est suisse, le premier que je lis d’ailleurs, et ensuite parce que le thème m’interpellait beaucoup. 

Au vu du petit nombre de pages, il a été lu dans l’après-midi, et je suis ravie de ne pas l’avoir fait patienter, c’est une livre hors-norme, un témoignage sur la différence, une bonne morale pour chacun. 

Alexandre Jollien y dialogue ici avec Socrate. Ce fait, lors de l’introduction m’a d’abord apeuré, n’étant pas une philosophe avertie, mais a posteriori, il aurait tout autant pu converser avec Mickey Mouse sans que le thème ne perde de son intérêt. 

S’il a choisi Socrate, c’est parce que la philosophie lui a permis de trouver force, courage, apaisement dans la compréhension de la différence. 

Il faut savoir que l’auteur a grandi dans un centre pour IMC, et il nous en décrit avec justesse et sensibilité, la traversée des années. 

Ce livre est à lire, pour comprendre ce que nous, soit disant « normaux », sommes capables de faire vivre à eux, dit « pas normaux », en terme de douleurs, de maladresses et de destruction mentale. 

Un beau document sur la différence, à envisager d’aborder différemment, en prônant l’intégration et non pas l’exclusion. 

Une lecture que j’ai beaucoup appréciée. 
 

Publicités

6 réflexions sur “Eloge de la faiblesse – Alexandre Jollien

    • OSEZ !!! nul besoin d’être philosophe pour être conquis, bien au contraire ! ce texte, d’un immense humanité, se lit très facilement, comme un roman. vous verrez, il y a la vie avant la lecture de Eloge de la faiblesse, et la vie après…

  1. Tu m’as convaincu, il rejoint ma wish déjà immense ><
    Un livre qui traite de philosophie de façon simple c'est rare.!
    Je ne suis pas une grande philosophe et les essais ont tendance a me faire fuir a l'autre bout de la pièce ^^'

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s