Les jeunes filles et la mort – Michael Genelin

Les jeunes filles et la mort – Michael Genelin

4ème de couverture
En plein coeur de l’hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber… Six jeunes femmes ont péri dans l’accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l’une d’entre elles, devenue prostituée à Bratislava Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d’une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d’êtres humains, aux quatre coins de l’Europe de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne à la recherche d’un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu’il veut éliminer. « Les jeunes filles et la mort » est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d’une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l’atmosphère tourmentée.

Mon avis
Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement les Editions Marabout et la team Livraddict de m’avoir confié ce partenariat.

Cela fait maintenant plus de 2 semaines que je suis sur ce roman, je me force, je lis, je reviens en arrière parce que je n’ai pas compris ce que j’ai lu et ce manège dure et ne s’améliore pas.

Dans mon esprit, un partenariat est un gage de confiance et j’ai, durant tout le temps passé dessus, tenu à aller au bout de ma lecture. Mais je dois me rendre à l’évidence, je n’y arrive pas et je prends ce soir, la difficile décision de m’arrêter, parce que me forcer ne m’aide pas à aimer, au contraire. 

Quasiment 300 pages à mon actif, et je ne suis pas dans l’histoire, dans les missions. Il y a trop de lieu, trop de personnages, trop d’explications et en plus de ne pas m’en sortir, je n’arrive pas, d’une fois à l’autre à me souvenir où j’en suis. Par ailleurs, les pays slaves et leur culture bien particulière, mais que je connais mal ne m’ont pas aidé à me concentrer.

Je pense que malgré mes premières impressions, je n’aime simplement pas cette histoire. 

Il est vraiment très rare que j’abandonne un livre, et j’espère qu’on ne m’en tiendra pas rigueur, que cela soit au niveau de la maison d’Editions qui me l’a gracieusement offert, ou de la Team Livraddict qui fait un travail magnfique. 

A regret, je mets fin à ma lecture et renonce à noter ce roman, sans doute très bon, mais pas à mon goût malgré une quatrième de couverture qui m’avait attiré lors de la postulation.

Publicités

4 réflexions sur “Les jeunes filles et la mort – Michael Genelin

  1. bel effort. on sent que cela t’as
    couté autant d’abandonner que de le lire. Ce livre et toi n’étiez de toute évidence pas fait l’un pour l’autre….
    Celui-là ne rejoindra sûrement pas ma bibliothèque!

  2. Au départ, j’avais aussi postulé et comme je galérais dans mes lectures, j’ai préféré retirer ma candidature (et j’avoue aussi qu’après avoir été intriguée par la 4ème de couverture, j’ai eu un doute et me suis dit que ce livre n’était pas pour moi).
    C’est idiot mais ton article me conforte dans mon impression ! ^_^

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s