Sex in America – Marilyn Jaye Lewis (public averti)

Sex in America – Marilyn Jaye Lewis – Public averti

Ce livre s’avère être une lecture pour adultes. Dès lors, je prie les éventuels jeunes lecteurs ou lecteurs sensibles de ne pas s’aventurer sur cette chronique. Aucune responsabilite n’est prise si cette mise en garde n’est pas respectee.

4ème  de couverture
Ce recueil présente deux longues nouvelles érotiques qui portent un regard inédit sur le désir féminin, à travers des personnages qui découvrent le plaisir lors de rapports généralement purement masculins.

Ainsi, la première nouvelle présente l’histoire d’amour entre une prostituée chinoise et un marin noir dans l’univers underground des années 50 sur l’île de Coney Island. La seconde histoire nous plonge dans les bas-fonds de New York en 1927, où La fille de Gianni, petite amie d’un gangster, découvre la jouissance après s’être donnée à plusieurs hommes à la fois.

Mon avis
Je tiens tout d’abord à remercier Stéphane des Editions La Musardine pour l’envoi de trois livres que je vais découvrir progressivement et chroniquer ici. La lecture de ces livres est pour moi une grande nouveauté, ce genre m’étant étranger. 

Ce livre est constitué de deux nouvelles assez particulières et il faut le dire, assez crues. 

Sur les trois livres reçus, je n’aurais pas dû débuter par celui-ci, un peu « violent » à mon goût.

La première nouvelle, l’histoire d’amour entre une prostituée et un marin à la peau noire durant les années 1950. Les scènes de sexe ne sont pas choquantes mais les propos et l’histoire si. Il y a de la violence verbale et de la tristesse. J’ai eu de la peine à me laisser porter. On se retrouve propulser dans un univers underground qui ne m’a pas plus, voir dégoûtée. De plus, les moeurs de l’époque récriminent plus la couleur de peau que l’activité de prostitution.

Finalement, l’amour vainc et l’histoire se finit bien, c’est le point positif de cette première nouvelle est qu’elle se finit bien. 

La deuxième, histoire de gangster dans les années 1920, m’a un peu dérangé. A nouveau, pas par les scènes de sexe qui sont supportables, mais plutôt par le sentiment que la petite amie du ganster a tout simplement vendue sa mie à un autre homme.

Les passages avec les allusions à des rapports avec un canidé m’ont déplu, vraiment.

Pour une première expérience du genre, j’aurais peut-être dû m’attaquer à un autre des livres reçus.

Publicités

3 réflexions sur “Sex in America – Marilyn Jaye Lewis (public averti)

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s