Le voyageur de l’ombre – Lindsay McKenna

    

4ème de couverture
Envoyée dans le passé pour rechercher un sceau aux fantastiques pouvoirs, Délia se retrouve à Rome en 44 av.JC. Déjà troublée par ce voyage dans le tiemps, elle découvre avec stupeur que son partenaire n’est autre que Jake Tyler, son amour de jeunesse. Dès qu’elle le revoit, plus mûr, plus séduisant que jamais, elle comprend que son coeur n’a jamais cessé de battre pour lui. Pourtant, elle se rend très vite compte qu’elle a tout intérêt à garder pour elle ses sentiments, car Jake se montre ostensiblement indifférent, trop occupé à l’évidence à goûter un charme des moeurs dissolues de la Rome antique…

Mon avis
Curieuse dans l’âme, un encart sur le site Babelio avait retenu mon attention « Devez membres du Cercle des Lectrices Harlequin ». Etant donné qu’on parle de ces livres souvent sans en avoir même lu un, mon envie de me faire mon idée a pris le dessus et j’ai postulé. J’ai été retenue. Donc c’est avec plaisir que je vais chroniquer le premier livre d’une série de 12 (un livre par mois durant 1 an). 

Ce livre est semi-imposé vu que nous avons la possibilité d’émettre notre désir sur 2 livres d’une sélection donnée, et nous sommes garanties de recevoir l’un des deux. 

Avant de donner mon avis, je tiens chaleureusement à remercier les Editions Harlequin ainsi que le site Babelio qui me permettent de vivre cette aventure. 

Pour débuter, je vais préciser que ma chronique sera le parfait reflet de mon ressenti et en rien influencé par le fait de ma participation à ce Cercle. 

On a tous un jour pensé « Oh tu lis un Harlequin, ohohoh » et bien que ceux qui ricanent lise Le voyageur du temps, il en sera certainement surpris. D’autant qu’il faudra attendre 268 pages pour les premières véritables étreintes.

Catalogué Fleur Bleue, il faut vite changer d’avis. J’ai rapidement été plongée dans un livre  où la science-fiction était bien plus présente que l’amour, où l’intrigue était bien ficelé et où les personnages étaient chacun munis d’une personnalité bien à eux. 

Un livre qui parle de voyage dans le temps, de mission à accomplir et de conflits à déjouer. Une mise en place du contexte très bien faite à mon goût et qui m’a permis de ne pas me décourager d’avance (pour rappel, la SF et moi, nous ne sommes pas amis). Et une histoire qu’on suit facilement et avec plaisir. 

On y retrouve Jack et Délia, anciens militaires ayant vécu une relation professionnelle et émotionnelle très forte par le passé, remis en contact par une mission spéciale en l’an 44 avant J. C. 

On peut prévoir d’entrée de jeu qu’il va probablement y avoir des sentiments entre eux, mais ceux-ci sont muselés presque tout au long du récit, du moins entre les protagonistes. 

La mission, évidement, se termine bien, les sentiments sont révélés (mais lesquels me direz-vous) en fin de livre et le récit tient la route. 

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre sans en faire un coup de coeur.

Il y a pour moi beaucoup de choses qui pourrait être creusées pour faire de ce livre un récit passionnant. Par exemple, les descriptions nous projettent très bien dans les lieux ou les scènes, ce que j’ai beaucoup aimé. Par contre, on peut assez facilement prévoir ce qu’il va se passer, c’est par moment juste un peu simpliste.  Je trouve également que le quatrième de couverture est un peu mensonger et racoleur. L’histoire est nettement plus intéressante qu’elle n’y est relaté. 

L’écriture est fluide mais très agréable et soignée. On ne vire pas dans le roman sentimentalo-sucré, tout est bien pesé par l’auteur. 

Très bon bilan pour cette première lecture Harlequin. J’ai beaucoup aimé.
  

Publicités

n'hésitez pas à donner votre opinion...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s