La femme parfaite est une connasse – Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard

illu

4ème de couverture
Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.

* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

Mon avis
Un livre qui n’est pas un roman, mais un guide, humoristique, sur la femme parfaite, que nous ne sommes pas.

Difficile d’en parler, de raconter vu qu’il est composé d’anecdotes, mais on ne peut que le conseiller par ces temps maussades. 

Drôle, piquant, et finalement si réel par moment, ces deux auteurs ont su rendre ces quelques pages pétillantes.

Un peu petit, on arrive trop rapidement à la fin de celui-ci. Mais, il n’y a rien à en redire.

Un livre que j’ai adoré, dans une période où il m’est difficile de lire. 

Alice au pays des trop vielles – Cristina Alonso

Alice au pays des trop vielles – Cristina Alonso

4ème de couverture
TROP VIEILLE ??? ELLE ! Alice manque de s’étrangler. Elle a quarante ans, c’est vrai. Elle ment (si peu) sur son âge, c’est vrai. Elle songe parfois au botox et à la chirurgie plastique, vrai aussi. Mais de là à se faire traiter de « vieille » par son rédac chef et virer du journal pour qu’une fille plus « jeune et dans le coup » prenne sa place… 

Mon avis
Une amie m’a offert ce livre à l’approche de mes 35 ans (bon d’accord, je dramatisais un peu le fait qu’après 35, on arrive de suite à 40 ans, ce qui est totalement faux). Pour le fun, pour rire et j’ai pris le contre pied de tout cela et l’ai lu dans la foulée.  

Qu’en dire ? C’est un livre léger, sur la femme, son âge qui avance et les tortures que cela procurent. Notre Alice a 46 ans, enfin, c’est son âge civil. Son âge réel change en fonction de son interlocuteur. Mais ses 46 ans, elle n’en voit que le drame, les défauts et les souffrances. 

Cela donne un livre frais, amusant, décalé, écrit par une femme pour les femmes. Je l’ai lu à peine trop jeune pour en rire totalement, mais j’ai pu me projeter dans ses pensées profondes. Je me suis réellement amusée. 

C’est un livre que je qualifierais de rigolo, qui n’est pas écrit comme un roman mais plutôt comme un journal intime. Il se lit très vite. 

D’un registre facile à aborder, le français utilisé est accessible à tous. En gros, on s’y croirait. 

Ce livre fera grincer des dents celles qui freinent des quatre fers à l’approche de la quarantaine et fera rire les autres. 

Un très bon moment de lecture.
  

Demain matin si tout va bien – Cécile Krug

Demain matin si tout va bien – Cécile Krug

4ème de couverture
 » Thé ou café ? « , cette question, qui peut vous paraître anodine, est capitale pour moi. Je ne la pose qu’aux hommes avec lesquels je sens que j’ai un bout de chemin à faire et qui vont compter dans ma vie. […] Les quatre hommes qui ont eu droit à mon  » Thé ou café ?  » après notre première nuit d’amour ont tous été importants. Edgar est le cinquième.  » Garance, trente-cinq ans, célibataire, attachante, rencontre Edgar, qui n’a qu’un seul gros défaut : sa splendide meilleure amie, Aglaé… Après six mois de vie commune, Edgar lui annonce qu’il fait un break et part travailler aux Philippines avec Aglaé. Garance tente tout pour le reconquérir : esthéticienne, sport, régime, bronzage… Avec l’aide de son entourage, elle devrait pouvoir y réussir. Mais les gaffes et coups de théâtre en série rendent les choses beaucoup plus compliquées… et beaucoup plus drôles ! 

Mon avis
Ce livre se lit avec une facilité déconcertante. Il est drôle, juste ce qu’il me fallait lorsque je l’ai débuté.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas dû cesser de lire parce que je pleurais ….. de rire. Certains passages sont vraiment hilarants et c’est ce que je veux garder en tête.

L’histoire en elle-même n’est pas particulièrement originale, mais c’est un livre léger, un livre d’été.

La narratrice, est une véritable quiche, alignant les bourdes, les moments de ridicule, ce qui en fait une lecture délassante et qui ne demande pas une concentration extrême. Célibataire, elle tente désespérément de se faire aimer en faisant tout de travers et avec tout le monde. Tout est passé en revue, travail, argent, famille, sexe. 

J’ai beaucoup aimé ce livre, même si je me rends compte que les livres humoristiques pourraient rapidement finir par me lasser.

Les rillettes de Proust – Thierry Maugenest

Les rillettes de Proust – Thierry Maugenest

4ème de couverture
Vous êtes passionné par la littérature ? Vous rêvez d’embrasser la carrière d’auteur ?

Vous envisagez d’écrire le prochain chef-d’oeuvre des lettres françaises ?

Vous comptez devenir académicien ou recevoir le prix Nobel ?

Ce petit livre est fait pour vous ! Les cinquante fiches-conseil que vous trouverez dans les pages qui suivent, abondamment illustrées de textes connus ou inédits, vous permettront à votre tour d’obtenir le label : grantécrivain.

Mon avis
Tout d’abord, je remercie sincèrement les Editions Points et le site Newsbook de m’avoir confié ce partenariat.

Ce petit livre de 128 pages se lit aisément, se boit comme du petit-lait et fait sourire quasiment de bout en bout. Je lui ai tout de même trouvé un côté sérieux dans les conseils prodigués.

Revenons-en au thème de celui-ci, dont le titre m’a attiré lors de la mise au concours de ce livre.

Les rillettes de Proust – 50 conseils pour devenir écrivain

Et bien, après avoir consciencieusement lu et analysé chaque conseil, je suis sure d’une chose, je ne serai jamais écrivaine !

C’est un petit ouvrage très distrayant, qu’il faut découvrir sans en attendre un sérieux mal placé ou une complexité quelconque.

L’écriture est agréable, les exemples amusants et la façon dont est saccadé le livre m’a plu. J’ai souri également devant les exercices, m’appliquant à en essayer certains.

Je ne connaissais ni l’auteur, ni le sujet, et je l’ai lu en quelques heures. Une toute jolie découverte.

Comment domestiquer son maître quand on est un chat – Monique Neubourg

Comment domestiquer son maître quand on est un chat – Monique Neubourg

4ème de couverture
Vous rêvez de vous installer chez un être humain et vous hésitez ? Vous craignez de ne pas supporter ses sautes d’humeur, son hygiène médiocre (une douche par jour en moyenne !), ou sa suractivité (il ne dort que 8 heures) ? Rassurez-vous : il n’y a rien de plus docile qu’un maître… mais encore faut-il bien le dresser !

Facile à consulter, truffé (sic !) d’humour, de renseignements pratiques et d’astuces, vous trouverez dans ce livre tout ce qu’il faut savoir avant d’adopter un maître. Comment interpréter ses signaux, comment lui répondre, comment (et quand) s’amuser avec lui ? Un maître peut-il être jaloux et comment cela se manifeste-t-il ? Quelle attitude adopter lorsqu’une femme attend un petit ? Comment savoir si son maître est malade et quels sont les premiers soins à lui prodiguer ? et bien d’autres surprises encore.

Comment domestiquer son maître quand on est un chat est le livre indispensable pour tous les amoureux des êtres humains, à toujours garder sous la patte !

Mon avis

Ce livre est un petit ouvrage fort amusant, que j’ai acheté comme tout propriétaire de chat qui se respecte.

Le narrateur est donc un chat, qui a établi un mode d’emploi pour vivre avec l’humain, c’est franchement hilarant par moment et j’avoue que j’ai eu des moments où ce que je lisais était si proche de la réalité que je n’arrivais pas à me reprendre. J’en suis même venue à me demander si ce n’était pas un de nos chats qui l’a écrit !

Très difficile à résumer, il faut le lire, c’est drôle, frais, ça détend et on s’y reconnait.

Il faudrait l’étouffer en fourrant votre tête dans sa bouche (je sais c’est immonde rien que l’idée…), alors il ne chantera plus.

Le poussin dans ses premiers jours, ne manque pas de moelleux, mais gare aux poules qui vivent cela très mal avec leur coeur de mères. Entre nous, il n’y a pas de quoi s’énerver, le poussin n’est jamais qu’un zoziau qui a raté sa vie d’oeuf.

J’ai beaucoup aimé ce livre détente !!!